Le Havre : une nouvelle charte d’accueil des navires

En signant une nouvelle charte d’accueil des navires, les acteurs portuaires de la place havraise poursuivent et renforcent leurs engagements en termes de qualité de services.

Elle en comptait six en 2011, elle en affiche sept en 2018. La nouvelle charte d’accueil de navires du port du Havre présente sept engagements vis-à-vis de ses clients : sécurité, fiabilité, fluidité, adaptabilité, concertation, information et, nouveau volet, l’anticipation.
Signature de la première charte de qualité en 2011 Co-signée le lundi 5 février par les responsables des opérations du Grand Port maritime du Havre (GPMH), de la station de pilotage Le Havre-Fécamp, de Boluda et de la Société coopérative maritime de lamanage du HavreAntifer, elle affiche un objectif : garantir “les meilleurs niveaux de service et de sécurité”. Pour charles Boutry, responsable des opérations armement chez Boluda Le Havre, cette charte “formalise la continuité des excellentes relations que tous les services portuaires entre- tiennent au quotidien et permet d’optimiser la qualité de service que nous offrons aux clients du port”. Depuis novembre 2011, date de la signature de la première charte de qualité, “les pratiques ont évolué, commente Franck Bruger, directeur des opérations au GPMH. Nous avons souhaité reformuler certains éléments, notamment en termes d’anticipation : les escales sont de plus en plus complexes, avec des navires de plus en plus gros, allant jusqu’à 18 ou 20.000 conteneurs équivalent vingt pieds”. Depuis, les dispositifs de concertation ont été améliorés entre tous les services ainsi que le système de régulation portuaire, assure Franck Bruger. “Certaines escales sont prévues de six à douze mois à l’avance et pour les gros porteconteneurs, nous échangeons avec les armements des données telles que les courbes de marée et les capacités d’accueil de chacun des quais pour cibler au mieux ces escales, en fonction des marées et des tirants d’eau des navires. Il est hors de question de les faire attendre sur rade”. En 2017, le port a accueilli 129 navires de plus de 15.000 EVP dont 40 de plus 18.000 EVP.
Natalie Castetz, l’Antenne du 08/02/2018